Ville solidaire, territoire de projets

air-normandL’importance des questions de qualité de l’air dans la région a conduit en 1973-1974 à la création des réseaux de mesure de la pollution autour de l’estuaire de la Seine et à Rouen. Dénommés ALPA et REMAPPA, ils étaient à l’époque parmi les tous premiers à se créer en France. ALPA et REMAPPA ont été réunis en décembre 2005 en une seule association, Air Normand agréée par l’Etat sur l’ensemble de la Normandie.

Selon ses statuts, Air Normand a pour ambition de participer aux politiques publiques en matière de qualité de l’air. Son objet est :

  • d’assurer la gestion et le bon fonctionnement d’un dispositif de surveillance de la qualité de l’air en Normandie en conformité avec le cadre réglementaire en vigueur ;
  • de participer à l’application des procédures d’information et d’alerte sur délégation du Préfet ;
  • de servir de support à la mise en place d’actions destinées à étudier, mesurer ou réduire les pollutions et nuisances atmosphériques et leurs effets sur la santé et l’environnement ;
  • d’informer et de sensibiliser le public sur les problèmes de qualité de l’air.

Air Normand met toutes les informations et analyses qu’elle produit à disposition de tous, notamment de ceux qui peuvent agir pour réduire l’exposition à la pollution et son impact sur la santé. Air Normand ne possède pas de pouvoir de police et ne peut donc intervenir à ce titre auprès des émetteurs de pollution (les maires et les services de l’Etat assermentés le peuvent dans leurs domaines de responsabilités respectifs). De même, les préconisations sanitaires en cas de pointe de pollution sont relayées par Air Normand et déclenchées selon les modalités prévues par arrêté préfectoral, mais sont produites par l’Agence Régionale de la Santé.

Consulter la qualité de l’air sur le site web d’Air Normand

Partager :