Je vous prie de trouver ci-après ma réaction à la suite de la décision de la Commission Nationale d’Aménagement Commercial (CNAC), réunie Mercredi 30 mai, d’annuler l’autorisation d’ouverture accordée par la Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC), le 2 février 2012, au groupe InterIkéa pour son projet de centre commercial de FLEURY sur ORNE.

Je suis déçu par cette décision inattendue.

J’ai été surpris par la détermination de Philippe DURON à faire avorter ce projet. Son intervention – non obligatoire – en CNAC a bien évidemment fait la différence puisque le Maire de CAEN, le Président de la Communauté d’agglomération Caen la mer, le Président de la SEM Normandie Aménagement et le Président du SCOT se sont ligués en lui pour dire non au projet.

Je prends acte de cette décision que je regrette et je demande aux responsables, Philippe DURON et la société InterIkéa de nous faire sortir de l’impasse, sans délai.

Cela passe par l’acceptation par Philippe DURON d’une possibilité de développement sur notre territoire d’un projet cohérent porté par la société InterIkéa, pour lequel il a réalisé la vente de 24 hectares de terrains plus 15 en option (SEM), sur lesquels l’intérêt communautaire a été voté (Caen la Mer) et qui vient d’être déclaré « Pôle commercial régional » (SCOT).

Cela passe également par l’expression de la société InterIkéa de sa volonté de poursuivre ses investissements dans notre agglomération, et si oui, d’indiquer selon quelle(s) forme(s) et au travers de quel(s) projet(s). Y a-t-il un plan B ?

A cette heure, dans la situation économique et sociale que connait notre pays, je pense à nos concitoyens, aux entreprises de la région et à nos collectivités qui voient s’éloigner les 680 emplois annoncés, les 100 millions d’euros d’investissement, les deux ans de travaux pour environ 200 salariés du BTP, enfin les deux millions d’euros de recettes fiscales pour les collectivités locales (Caen la Mer en premier lieu).

Cette décision n’est pas de bon augure pour notre agglomération. Toutefois, elle renforce ma détermination à œuvrer en faveur de projets de développement économique porteurs d’emplois.

Marc LECERF, Maire de Fleury-sur-Orne

Partager :