Au terme d’un mandat d’immobilisme sur la question des quartiers et après avoir diminué les crédits destinés à la construction de logements sociaux – les aides à la pierre diminueront de 50% en 5 ans ! – le Gouvernement a décidé d’un nouveau mauvais coup pour les populations les plus fragiles.

Ainsi, les crédits de l’Etat destinés à la Politique de la Ville – Programme de réussite éducative (PRE), Ville-vie-vacances (VVV), Contrat urbain de cohésion sociale (CUCS) – diminueront de 12% à l’échelle nationale en 2011 et de 16,8% à l’échelle du Calvados.

Pour l’agglomération caennaise, le chiffre a été révélé la semaine dernière : ce sera une baisse d’au moins 30% sur le CUCS, qui concerne les communes de Caen, Hérouville Saint-Clair, Colombelles, Ifs, Fleury-sur-Orne et Saint-Germain la Blanche Herbe.

Cette décision, prise en l’absence de toute concertation, est d’autant moins compréhensible qu’elle intervient dans un contexte de crise économique et sociale majeure. C’est pourquoi les élus des communes de Caen, Hérouville-Saint-Clair, Colombelles, Ifs, Fleury-sur-Orne et Saint-Germain la Blanche Herbe dénoncent avec la plus grande fermeté la coupe budgétaire dans les crédits alloués à la politique de la Ville et appellent les associations bénéficiaires du CUCS à se réunir devant la Préfecture du Calvados le jeudi 10 février, à partir de 8h30 pour manifester leur inquiétude.

 ► retrouvez le communiqué de presse sur le site de Caen la mer

Partager :