Mercredi 7 juin, les caennais viennent de plus en plus nombreux dans nos carrières. La question du ravitaillement va se poser avec acuité ; les boulangers de Fleury sont débordés, il n’y aura bientôt plus de bois pour cuire le pain.

Source: Fleury-sur-Orne en 1944. Un site web réalisé par la Ville.

Partager :