Le 7 juillet, vers vingt et une heures, bombardement de Caen par quatre cent cinquante bombardiers quadri-moteurs. Ces avions viennent virer au-dessus de l’usine. C’est un spectacle inoubliable. Toute la D.C.A. tire sans arrêt. Les nombreuses batteries autour de l’usine crachent de toutes leurs pièces. On ne s’entend plus. Une impression d’effroi se dégage de tous ces avions qui volent bas sans souci des obus. Deux sont abattus : un bombardier et un chasseur.

Source: Fleury-sur-Orne en 1944. Un site web réalisé par la Ville.

Partager :