Cette journée des droits des femmes est un grand rendez vous annuel de solidarité au féminin.

C’est un moment privilégié que les femmes ont gagné pour dire avec force à ceux qui dirigent les pays, leurs refus des guerres, des discriminations sexistes, racistes, leurs espoirs de paix et de libertés.

C’est à Copenhague, voilà 100 ans, le 8 mars 1910, lors d’une conférence internationale des femmes socialistes que Clara Zetkin propose l’idée d’une journée internationale des Femmes.

Cette journée sera adoptée le 8 mars 1977 par les Nations Unies.

Officiellement reconnue et célébrée en France en 1982.

Aujourd’hui les femmes veulent être écoutées, entendues, respectées dans leurs droits, leur choix de vie et leurs libertés pour obtenir une véritable politique familiale, une participation active et égale dans la vie publique et politique.

La Journée Internationale des droits des Femmes, c’est le moment d’exprimer sa solidarité aux femmes, aux enfants victimes de conflits, de guerres, de séismes.

C’est l’occasion de manifester ensemble au même moment, aux quatre coins du monde. De porter haut et fort nos exigences, nos revendications spécifiques, pacifistes et solidaires.

C’est lutter contre la pauvreté et pour le partage des richesses.

C’est une journée pour dénoncer l’oppression et pour dire non à la domination, à l’oppression, à l’exploitation, à l’égoïsme et à la recherche effrénée du profit menant aux injustices, aux guerres et aux violences.

C’est un temps fort pour faire entendre la voix des femmes et de braquer les projecteurs sur les violences qu’elles subissent.

Qui constituent une des plus graves atteinte de notre temps aux droits et à la dignité humaine.
Violence qui est l’une des plus banalisée et la plus répandue au monde

C’est pourquoi le conseil municipal de ce jour se prononce pour baptiser une salle de la commune du nom d’une femme qui a marqué l’histoire dans sa défense des droits des femmes.

Que nous puissions organiser dans l’année un débat sur le thème de l’égalité des droits en ce nouveau siècle.

Partager :