Le documentaire “Le refuge oublié” de David Geoffroy, tourné dans l’une des carrières de la ville, a reçu le Prix spécial du jury lors de la cérémonie de clôture du 17e festival ICRONOS, festival international du film d’archéologie de Bordeaux.
1
Le mot du jury : «Au-delà de l’originalité du sujet, qui confronte l’archéologie à l’histoire contemporaine, le jury souhaite distinguer, à travers ce prix spécial, la rigueur et la justesse du traitement qui s’appuie notamment sur la confrontation des données scientifiques avec un témoignage humain empreint d’émotions.Ce film aborde, avec beaucoup d’empathie, la mémoire, l’histoire vécue, confrontées aux données archéologiques ; mais aussi comment des recherches méthodologiques de ce type peuvent apporter du recul à des hypothèses archéologiques sur la vie quotidienne des sociétés du passé.De plus, le sujet de la survie dans les espaces confinés est très novateur, surtout pour ces périodes récentes, qui ne sont que très peu étudiées par l’archéologie.Le jury souhaite également souligner les qualités de la réalisation que l’on retrouve dans Le peuple des dunes, l’autre film de David Geoffroy présenté en compétition, et qui a été très apprécié par l’ensemble du jury.»
1
Cette récompense s’ajoute aux deux prix déjà reçus lors du festival des Rencontres d’archéologie de la Narbonnaise 2019 : le Prix du jury et le Prix des collégiens.
1
Toute l’équipe de “Court-jus Production” remercie la Ville de son soutien. Ce film initialement programmé en juin 2020 est reprogrammé le 05 juin 2021 et sera suivi d’une rencontre avec l’équipe de production et l’équipe des chercheurs.
1
1
Résumé: En périphérie de Caen, des archéologues étudient les vestiges laissés par des centaines de civils réfugiés dans une carrière souterraine pour se protéger des bombardements alliés, lors du débarquement de Normandie. En juin 1944, Yvette Lethimonnier a douze ans, lorsqu’elle se réfugie avec sa famille et plusieurs centaines de personnes, dans ce vaste souterrain. Aujourdʼhui, Yvette est de retour dans ce refuge. Aidée par des archéologues, elle redescend dans la carrière, à plus de 20 mètres sous terre. Tandis quʼelle replonge dans cet univers souterrain, ce sont ses souvenirs qui refont surface. Yvette est venu faire la paix avec un passé encore douloureux. Pour les archéologues, le témoignage dʼYvette est extrêmement précieux.
1
1
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
S’inscrire à la lettre d’informations
Navigation sans contact



Installer Head Pilot Online

0
Connecting
Please wait...
Envoyer un message

Désolé, nous ne sommes pas en ligne pour le moment. Laissez-nous un message.

* Votre NOM et votre Prénom
* Votre mail
* Votre message
Se connecter

Besoin d'aide? Prenez le temps de consulter le support en ligne.

* Votre NOM et votre Prénom
* Votre mail
* Votre message
Nous sommes en ligne!
Retour d'information

Aidez-nous à mieux vous aider! N'hésitez pas à nous laisser des commentaires supplémentaires.

Comment évaluez-vous notre soutien?
X
Fleury-sur-Orne

GRATUIT
VOIR