Hier soir avait lieu une première réunion publique pour créer une Association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP). Une cinquantaine de personnes étaient présentes.

Une AMAP est un partenariat entre un groupe de consommateurs et une ferme, basé sur un système de distribution de « paniers » composés des produits de la ferme. C’est un contrat solidaire, basé sur un engagement financier des consommateurs, qui payent à l’avance une part de la production sur une période définie par le type de production et le lieu géographique.
Les AMAP sont pour le paysan, le maintien de l’activité agricole par la garantie de revenu, pour le consommateur, des aliments frais, de saison, souvent biologiques, produits à partir de variétés végétales ou races animales de terroir ou anciennes et un prix équitable pour les deux partenaires.

La prochaine réunion est fixée le mardi 18 mai à 20 heures sur l’exploitation de M. et Mme Lebas (en face du poney-club dans le quartier de la vieille église).

Pour plus d’informations sur le fonctionnement des AMAP, vous pouvez consulter le site national des AMAP.

Partager :