Le 16 juillet, pas de messe. Le canon de la cour du manoir, juste devant le “four” crachait tout ce qu’il pouvait. Sur le chemin du Haut-Fleury les obus tombent ça et là… Au Manoir, chassés par les Allemands de la petite carrière (près de la route d’Harcourt) arrivent des “Anciens”.

Source: Fleury-sur-Orne en 1944. Un site web réalisé par la Ville.

Partager :