L’après-midi, des réfugiés arrivent par centaines, les personnes âgées dans des brouettes, les jeunes enfants dans des poussettes. Fuyant les bombardements, les habitants de l’agglomération caennaise prirent le chemin de l’exode vers les carrières souterraines pour y trouver refuge. Commence alors pour ces réfugiés de longues semaines d’angoisse et de conditions de vie difficile.

Source: Fleury-sur-Orne en 1944. Un site web réalisé par la Ville.

Pas encore de commentaire

Les commentaires sont fermés

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
S’inscrire à la lettre d’informations



Installer Head Pilot Online

0
Connecting
Please wait...
Envoyer un message

Désolé, nous ne sommes pas en ligne pour le moment. Laissez-nous un message.

* Votre NOM et votre Prénom
* Votre mail
* Votre message
Se connecter

Besoin d'aide? Prenez le temps de consulter le support en ligne.

* Votre NOM et votre Prénom
* Votre mail
* Votre message
Nous sommes en ligne!
Retour d'information

Aidez-nous à mieux vous aider! N'hésitez pas à nous laisser des commentaires supplémentaires.

Comment évaluez-vous notre soutien?
X
Fleury-sur-Orne

GRATUIT
VOIR